Crypto-Chroniques 5 : Officiel, la France nouvel El-Dorado des crypto-monnaies !

Partagez cette page

La commission, dont la mise en place avait été annoncée par Emmanuel Macron lors de sa mémorable conférence de presse à la Maison du Bitcoin, il y a quatre mois, n’aura pas chômé. Beaucoup redoutaient, d’autres espéraient, que sa création ne soit qu’un moyen de gagner du temps sur un dossier encore largement incompris. Et bien au contraire, son rapport a été rendu la semaine dernière dans le plus grand secret, et c’est lui qui a servi de base aux mesures gouvernementales annoncées à la surprise générale ce matin, par le Président de la République accompagné de Bruno Lemaire et Gérard Collomb.



 

Prenant naturellement la parole en premier, Emmanuel Macron a expliqué que le bitcoin et les crypto-monnaies portaient en elles les ferments d’une révolution économique. Sans angélisme, il a expliqué que les périodes de grand changement sont par essence incertaines et porteuses de risques, mais que sa conviction profonde était que la France se devait d’être en pointe du secteur en favorisant l’investissement, l’activité et la recherche. « C’est là le sens de mon élection » a-t-il conclu.

Bruno Lemaire a ensuite détaillé un catalogue de mesures économiques et fiscales inédites ! TVA à 5,5%, cotisations diminuées, exemptions diverses, du haut au bas de l’échelle, des grandes entreprises aux auto-entrepreneurs, c’est toute l’activité liée aux crypto-monnaies qui est encouragée. La semaine prochaine seront par ailleurs annoncées d’autres mesures visant à attirer les investissements étrangers dans le domaine.

Le Ministre de l’Intérieur, de son côté, s’est livré à un « point sécurité » sur la « crypto-criminalité » avec en préambule un état des lieux dont la tonalité jurait singulièrement avec le catastrophisme habituel. Pour y faire face cependant, il a dévoilé la mise en place d’une unité spéciale de « policiers des blockchains » et d’un nouveau service à l’AMF chargé de traquer les abus.

Au moment où de nombreuses voix en appelaient à une forte régulation des crypto-monnaies, le président français a choisi de prendre son monde à contre-pied en privilégiant l’audace au conservatisme. Il va même bien plus loin que les autorités américaines qui s’étaient montrées les plus bienveillantes jusqu’à maintenant. Ce changement de posture va faire du bruit étant donné…

(…)

Mais non, on déconne. C’est beau de rêver hein ?

Par chez nous, la tonalité du discours officiel demeure à la fois négative dans le propos, et approximative dans la forme.

Voyons par exemple cette intervention récente de Bruno Lemaire.

La position de la France au prochain G20 sera de demander une « régulation du bitcoin » et de « crypto-monnaies ». Diantre… Que cela peut-il bien signifier ?

Les crypto-monnaies poseraient un « risque de spéculation ». La formule est maladroite. Il y a des arnaques dans le monde des cryptos, principalement liées à la folie des ICO, et le fait d’arnaquer des gens est puni par la loi. La justice peut donc avoir à se pencher sur certains dossiers. Mais la spéculation, comme le placement ou l’investissement, ne regarde pas l’état. Chacun est libre de prendre les risques qu’il veut avec son argent. L’état n’a pas à s’occuper des épargnants qui auraient acheté du bitcoin à 20 000$ sous prétexte qu’il vaut 6500$ un mois plus tard (et en passant, M. le Ministre a des problèmes avec les maths…).

Après ce souci des gens pas assez grands pour savoir que faire de leur argent, voilà le financement du terrorisme et le crime organisé. Parce que bien-sûr, le crime organisé et le jihadiste de base sont inscrits chez Coinbase, Bitrex et compagnie…

Histoire de terminer dans la bienveillance, M. Lemaire rassure en mode « attention, on kiffe grave le progrès ». « Je soutiens le blockchain » qu’il dit. « Mais les crypto-monnaies c’est autre chose ». Parce qu’en effet, les crypto-monnaies, le bitcoin, c’est « autre chose » que la blockchain. Mouais…

Voilà, cette intervention illustre bien la pauvreté du discours politique actuel sur le bitcoin et les cryptos. Et encore, surement par manque de temps, notre ministre nous a épargné la menace écologique que fait peser le bitcoin sur la planète. Bref, de ce qu’on entend jusqu’à maintenant, on n’est pas sorti des ronces !

2 réponses
  1. latouchevince
    latouchevince dit :

    Ah…quel homme ce Macron ! C’est un véritable visionnaire. Voilà comment devraient agir les autres Etats. En tout cas, lui au moins il aura compris l’importance des cryptos pour l’économie de la France et c’est tout bénef pour moi qui ai fait du trading crypto sur cryptos-currency mon gagne-pain. J’aurai bien sûr quelques petites taxes à payer, mais c’est rien comparé à ce que je me fais comme argent là-bas. Espérons que les autres Etats en fassent autant pour que les cryptos reprennent toute leur flambée habituelle

    Répondre
    • Marko
      Marko dit :

      Bonsoir,
      Mon post est ironique… N’auriez-vous lu que le début ?^^
      En fait la France n’est pas spécialement « anti-crypto », mais le discours des politiques à son sujet n’est pas très brillant pour l’instant, ce qui m’a donné envie d’un billet un peu vachard…

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *