Miner ou acheter des monnaies virtuelles ?

Partagez cette page

Est-il plus intéressant d’investir de l’argent, du temps et de l’énergie dans du matériel de minage ou bien de tout simplement dépenser cet argent en achetant directement d’une ou plusieurs crypto-monnaies ?




Une étude rigoureuse nécessiterait d’étudier le cas de chaque monnaie, avec des résultats à mettre constamment à jour étant donné que les prix et les paramètres de minage évoluent avec le temps.

Alors comme cela m’est complètement impossible, je vais oublier la rigueur et me contenter de juste broder à partir de mon cas personnel, celui d’un mineur ethereum récent.

Miner : le mauvais choix du cœur

J’ai fait le choix du minage pour plusieurs raisons.

Parce que je me suis intéressé aux crypto-monnaies par l’angle du minage et que j’étais de toute façon assez allergique à une approche spéculative de « trader » (mais quel c…).

Parce que le minage c’est cool, c’est participer au « mouvement », à l’aventure, être un maillon de la (block)chaîne. C’est une forme de travail saine dans laquelle, en quelques sortes, on produit quelque chose en étant payé en retour.

En bon passionné d’informatique et « gamer » depuis toujours, j’ai aussi particulièrement adoré revenir chez moi avec plein de cartes graphiques d’ordinateurs (les éléments centraux d’une « machine de minage ») rangées dans de grands sacs.

Mon choix, au moment de me lancer, était donc biaisé. La question du minage ou de l’achat direct de tokens (les pièces virtuelles de monnaies virtuelles…) ne s’est même pas vraiment posée. C’eut été comme demander à un grand amateur de pêche s’il préférait  tâter le goujon ou juste aller chez le poissonnier du coin pour se procurer du poisson. Cela n’avait pas de sens.

Ce qui comptait était juste de savoir si sur la durée le minage serait rentable, et je pensais que oui.

Après quelques mois ce n’est pas encore le cas, mais je pense que ça le sera au final. Peut-être même largement si après le minage ethereum qui approche peut-être de sa fin, je fais de bons choix et que certains cours évoluent dans le bon sens.

Acheter : le choix évident de la raison et du retour sur investissement

Cependant, même si le minage finit par trouver sa rentabilité dans quelques temps, il semble, en raisonnant en termes de retour sur investissement, que l’approche de « trader » eut été dans mon cas infiniment plus profitable.

J’ai en effet construit mes « mining rigs » dans le but de miner de l’ethereum. Or, si je compare le nombre d’ethers minés  à celui de ceux que j’aurais pu acheter directement avec mon budget matériel initial, la différence est juste énorme.

Et quand j’emploie le mot « énorme », c’est parce que je pourrais en posséder dans les sept ou huit fois plus si je me réfère au prix de l’éther du jour où j’ai passé mes premières commande de matériel.

Vous avez bien lu, on est dans une fourchette (à la louche…) de sept ou huit fois plus.

En ayant commencé le minage plus tôt, mon investissement minage serait plus proche, ou aurait déjà atteint, son seuil de rentabilité. Mais la différence resterait béante.

Sans parler en plus des coûts d’électricité.

Bref, je serais présentement bien plus riche et aurais économisé beaucoup de temps et d’énergie en ayant acheté directement mes tokens ethereum chez coinbase ou ailleurs plutôt que de me mettre à miner.

On s’est planté mais on s’accroche…

Il y a certains éléments qui peuvent toutefois mitiger mon jugement.

J’ai en effet pris, comme beaucoup, le dernier wagon du train ethereum. J’ai commencé à miner précisément au moment où le rendement de ce minage débutait sa chute libre (par effet cumulatif de la difficulté intrinsèque du minage et de l’augmentation faramineuse du nombre de mineurs, qui en fin de compte se partagent le même gâteau…).

Du coup, au moment où le minage d’ethers risque de chuter encore en intérêt pour les « petits mineurs » (répercussion de la mise à jour Byzantium fin octobre 2017) pas étonnant que mon jugement soit si négatif. J’aurais pu difficilement partir à un plus mauvais moment…

De plus, après l’ether, il y a de nombreuses autres monnaies virtuelles potentiellement intéressantes à miner aussi longtemps que mes vaillantes cartes graphiques tourneront.  Il va certes falloir miser sur les bons chevaux, mais je veux surtout dire par là que c’est à la fin qu’il faudra faire les comptes, et pas avant.

Le lièvre acheteur bat la tortue mineuse…

Toutefois, un tel retard se rattrape-t-il ?

Dans mon cas, le seuil à partir duquel j’aurais miné autant que ce que j’aurais pu acheter au départ parait très lointain. Je ne vois pas l’avenir mais l’atteindre me parait même purement hypothétique.

Donc on va s’accrocher, on va essayer de combler la différence autant que possible. Surtout que c’est cool de miner, si si…

Par contre même si le minage s’avère rentable, il est clair que pour ce qui est juste du profit, j’aurais de loin mieux fait d’acheter directement mes éthers au début.

On s’est planté, La Fontaine aussi. Tant pis.

Achetez des monnaies électroniques sur Coinbase

Maintenant, à chacun de voir selon ses motivations et selon les monnaies virtuelles qu’on cible, car les cas peuvent être très différents. Si vous êtes un peu geek et avez les moyens, l’idéal est après tout de faire les deux. Achetez donc directement des cryptos d’un côté, minez dans une optique de rentabilité ou amusez-vous  à miner des trucs improbables de l’autre… Vous contribuerez d’une certaine manière à un projet, et peut-être tomberez-vous en même temps sur le prochain bitcoin.

2 réponses
  1. Julie
    Julie dit :

    Merci pour ton partage d’expérience c’est très bien détaillé en plus du coup je rejoins ton avis, le minage en lui-même n’est pas rentable surtout à petite échelle, pour ceux qui veulent réellement gagner de l’argent avec les cryptos-monnaies il va falloir se lancer dans la folie du trading. C’est-à-dire acheter au moment où le taux est bas pour revendre quand il est à son apogée. Il est cependant possible de se lancer dans du minage via cloud-mining qui est peut-être plus rentable au vu de l’investissement plus faible car là on n’a pas besoin d’acheter le matos !

    Répondre
    • Marko
      Marko dit :

      Avec la montée récente du prix de l’ether, il s’avère que son minage est déjà largement rentable (matos & électricité). Par contre, acheter des tokens directement aurait été bien plus rentable (environ x2.5/x3 à ce jour…).

      Sinon je n’ai jamais trop senti le cloud-mining. En général les contrats proposés ne m’ont jamais paru hyper intéressants, je n’aime pas l’idée d’avoir un intermédiaire de minage et de ne pas tout maitriser, d’autant que souvent le cloud n’a pas une super réputation. Pour moi, la question du cloud-mining ne s’est jamais vraiment posée.

      Disons que pour l’instant, dans mon cas, le minage est probablement un très bon investissement. A la place j’aurais pu faire un mega-über-investissement-qui-tue. Bon ben tant pis, il y a pire et probablement plus douloureux en terme de ratage^^

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *